Entente conclue au Frite Alors! Rachel

Le vendredi 15 décembre 2016, les employé.es du Frite Alors! Rachel en sont finalement venu.es à une entente avec la partie patronale. Un virage majeur pour les wobblies qui reprennent ouvertement pignon sur rue à Montréal et une première pour le mouvement syndical qui voit naître de nouvelles manières de fonctionner en dehors des limitations du cadre légal.

Nous nous rappelons que le communiqué de presse envoyé le 27 août dernier pour annoncer leur affiliation au Syndicat Industriel des Travailleurs et Travailleuses – Industrial Workers of the World (SITT-IWW), incluait une liste de points qu’ils et elles voulaient voir changer sur leur lieu de travail. On y parlait entre autre d’augmentations de salaires en cuisine et au service, d’augmentations annuelles, d’une standardisation des formations, d’une priorité à l’interne lors de l’ouverture de nouveaux postes, d’un plancher d’heures garanties, d’une compensation pour les quarts de travail en stand-by et de congés maladie.

15628590_10207718908147482_793701270_o

Lire la suite

Idées de lectures pour le temps des fêtes

Une histoire populaire des États-Unis – de 1492 à nos jours

on8vatziap“Make america great again”. Ce slogan de la dernière campagne électorale américaine, on
l’a tous et toutes vu sur les casquettes rouges
made in China. Pourtant, Une histoire populaire des États-Unis – de 1492 à nos jours de l’historien Howard Zinn dresse un portrait d’un pays qui n’a jamais été si fabuleux, à moins d’être un riche propriétaire blanc. En effet, l’auteur se penche sur les communautés généralement absentes des livres d’histoire. Il y est question des autochtones, des syndicalistes, des esclaves, des activistes pour les droits civils durant les années ‘80 et ‘90 et plusieurs autres groupes et luttes sociales. Évidemment, il y est question de l’IWW, de ses actions, de la solidarité qui y a toujours régnée, de la répression, des emprisonnements et des victoires notables du syndicat qui fut l’ennemi numéro un du gouvernement américain à une autre époque.  Lire la suite

Vol de salaire contrecarré dans Ahuntsic

Il y a quelques semaines, un employé en restauration, aide cuisinier, nous contactait car il avait des problèmes (sic) de paye avec son employeur. Sa boss lui réclamait un montant qu’elle lui avait versé en trop par mégarde, et plutôt que de lui signifier et prendre une entente avec lui, elle alla directement piger dans sa paye suivante sans l’en avertir. Et pas qu’un peu, plus des trois quarts de sa paye.

panorama
Lire la suite

Un restaurant chantant de New-York s’organise avec les IWW

C’est une nouvelle campagne du SITT-IWW, et des plus excitante, qui a été lancée à New York dernièrement. Les travailleurs et travailleuses du Ellen’s Stardust Diner à Time Square sont sortis publiquement vers la fin aout 2016. C’est sous le nom de Stardust Family United que ces travailleurs et travailleuses se sont réuni.es pour répondre aux conditions de travail dangereuses, aux congédiements arbitraires et au harcèlement au travail.

27stardust1-master768
Lire la suite

La section Locale du SITT-IWW Montréal adhère à la déclaration commune contre les violences vécues par les femmes dans le logement.

Le 13 novembre dernier, les membres présent.es à la réunion mensuelle de la section locale intersectorielle du Syndicat Industriel des Travailleurs et Travailleuses -Industrial Workers of the World (SITT-IWW) de Montréal ont voté à l’unanimité d’endosser la déclaration commune contre les violences vécues par les femmes dans le logement.
Cette déclaration commune est une initiative du CEAF (Centre d’éducation et d’action des femmes), du CALACS de l’Ouest de l’île (centre d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel), du FRAPRU (Front d’action populaire en réaménagement urbain) et du RQCALACS (Regroupement québécois des centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel).
copy-banniere1.jpg

Lire la suite

Action en Directe: Lettre ouverte aux membres de Radio Centre-VIlle

À la fin de l’été avec l’équipe d’Action en directe, nous avons décidé de prendre une pause d’une session pour mieux revenir sur les ondes à l’hiver 2017. Malgré ce retrait nous avons continué de suivre l’actualité de Radio Centre-Ville et cette actualité est plus que préoccupante!

Radio Centre-Ville traverse une crise, autant politique qu’économique. Nous vous partageons ici un communiqué, signé par plusieurs bénévoles.

12144942_1643261492596490_8794891939202563653_n
Lire la suite

Des propriétaires d’entreprises chez les I.W.W. ?!?

Un complément de réflexion à l’article intitulé « être syndiqué IWW et travailleuse autonome » .

Il est vrai que le I.W.W. syndique tout le monde sauf les représentants de l’autorité étatique (policiers, magistrats etc) et les personnes en situation de pouvoir autoritaire sur d’autres travailleurs-euses ci-après nommés …les boss! Les employeurs en tant que propriétaire d’entreprise et leurs laquais que sont les gérants et autres cadres qui font ,selon ma compréhension, partie de la catégorie des « boss ».

Or qu’est-ce qu’un « travailleur autonome » ? N’est-ce pas un propriétaire d’entreprise ? N.. oui : Si on s’en tient uniquement à la définition que nous en donne l’économie libérale. Ce serait le cas à en juger par cette définition donnée sur le site éduca-Loi :

« En fait, le travailleur autonome et l’entreprise individuelle ne font qu’un, c’est-à-dire que le travailleur autonome exploite une entreprise et que cette entreprise est le résultat de son propre travail. Puisque l’on ne peut pas dire que le travailleur autonome est lui-même une « forme d’entreprise », on dit plutôt qu’il exploite une « entreprise individuelle» dont il est l’unique propriétaire. »

scan0004

Lire la suite

Retour sur la Formation d’Organisation 101

Les 8 et 9 octobre derniers, le SITT-IWW Montréal a profité de la longue fin de semaine de l’action de grâce pour donner à une douzaine de ses membres une formation d’OT-101 (entraînement d’organisateur / organisatrice 101) en anglais à son local sur la rue Brébeuf, à Montréal.

La formation d’une durée de deux jours fut donnée par un organisateur des États-Unis et une organisatrice de l’Ontario, choisi-e-s de branches provenant de l’extérieur du Québec et ce, pour leur grande expérience. Ce choix permit aux quelques 12 personnes présentes de bénéficier non seulement d’une formation qui existe depuis longtemps et dont l’efficacité n’est plus à démontrer, mais aussi de l’expérience du formateur et de la formatrice qui fut très appréciée des participants et des participantes.
Lire la suite

Témoignage d’un.e membre de l’IWW Québec pour la journée internationale pour l’élimination de la pauvreté.

Voici un témoignage d’un.e membre de l’IWW-Québec:

«En cette journée Internationale pour l’élimination de la pauvreté, je ne peux que ressentir une profonde solidarité de classe envers celles et ceux faisant les frais des puissants. Provenant moi-même d’un milieu pauvre, je ressens depuis toujours dans mon corps et mon esprit le poids d’avoir à lutter contre les ravages et les traumatismes hérités de cette forme de violence : la violence économique. Selon moi, la pauvreté n’est pas une fatalité sortie tout droit de la nature, elle est planifiée par l’élite économique afin que ceux-ci conservent leurs privilèges et nous avons le pouvoir de la faire cesser.

14729103_1826683100901074_2622141510077826417_n
Lire la suite

Être syndiquée IWW et être travailleuse autonome…

J’ai entendu à plusieurs reprises des questionnements sur l’enrôlement de travailleurs ou travailleuses autonomes au sein du IWW et j’aimerai y répondre en partie ici.

De 1, le IWW syndique tout le monde (sauf les patrons entre autres), autant les itinérant-e-s, que les prisonnier-e-s ou travailleurs et travailleuses du sexe que des étudiant-e-s ou chômeurs et chômeuses ou gen-t-es sur le bien-être social ou même encore toute personne travaillant dans une industrie particulière. Alors pourquoi pas les autonomes aussi. Ce sont, au final, des employé-e-s du système aussi.
13076766_10206061361029840_8646353124271666128_n

Lire la suite

«Réclame Ta Paye» victorieux dans un restaurant du Mile End

J’ai travaillé à peine un mois pour un restaurant (Un Autre Restaurant) comme plongeur dans le Mile End. Ce n’était pas la job du siècle, on s’entend, mais ce n’était pas une souffrance extrême non plus. Pendant mon court séjour comme plongeur, j’étais discret et je faisais ma job correctement, sans plus. À ma première paie, j’avais remarqué qu’on m’avait payé 1$/heure de moins que promis et on avait unautre-0-0« oublié » de me payer 8 heures. Je suis aller réclamé mon dû et on m’a payé. Pour ma deuxième paie (et ma dernière en fait), j’ai dû attendre (et me battre) pendant un peu plus de 2 mois pour obtenir les 230$ qui y manquait. 

Lire la suite

Pratiques anti-syndicales au Frite Alors

En date du 12 septembre 2016, les travailleurs du Frite Alors de la rue Rachel n’ont plus le droit de recourir à d’anciens collègues pour se faire remplacer, a décidé le patron de la succursale Jean Jurdant. Cette pratique courante avait souvent permis à des travailleurs de la chaîne de se faire remplacer sans avoir à surcharger leurs collègues. Nous avons recueilli les propos de Félix Vincent Ardea, un ancien collègue qui a effectué à plusieurs reprises des remplacements pour les travailleurs du Frite Alors.

dscf6330

Jean Jurdant en discussion avec les forces de police lors de l’occupation ayant résulté du congédiement illégal de Morgane M.P. le 31aout dernier.


Lire la suite

Mourir à petit feu: Épuisement professionnel et santé mentale dans le milieu communautaire

Bien qu’on n’en parle pas suffisamment, le sujet de l’épuisement professionnel dans le secteur public de la santé et des services sociaux ainsi qu’en éducation est connu et minimalement abordé par les syndicats de ces milieux. Quel est l’état de situation dans le milieu communautaire?

Des conditions de travail qui se dégradent

Malheureusement, la vision idéalisée qu’ont plusieurs personnes de notre travail est loin de coïncider avec la réalité. Les constats sont plutôt effarants : salaires peu élevés, conditions de travail précaires (heures supplémentaires non payées, contrats de travail de quelques mois seulement, absence d’assurances, absences de régimes de retraite, etc.), taux de roulement élevé, pression accrue du réseau institutionnel, surcharge de travail permanente, course au financement épuisante… La situation est loin de s’améliorer dans un contexte où le gouvernement coupe sauvagement dans le filet social. C’est sans oublier qu’un organisme peut vivre différentes crises internes qui minent encore d’avantage le climat de travail ; conflit avec la direction, harcèlement, pression des bailleurs de fond, etc.

copy-banniere1.jpg

 

Lire la suite

Organizer training 101 – Building an organizing committee!

(Traduction française plus bas)
October 8th and 9th. The training lasts 15 hours. Breakfast will be served at 8am and training will begin at 8:30 am on both days and end at 5pm. Lunch will also be served on both days! A suggested contribution of $20 will help to pay for the food.
This training will be in English. Whisper translation will not be available. We give priority to those who have mastered the language of the training session. Training will be offered in French later in the year.
This two day training aims to provide the necessary tools to organize a workplace via the establishment of an organizing committee, through direct action and trade union solidarity. A person who has completed this training will be able to organize a workplace by holding a union activity centered on empowering workers and fighting the obstacles they face, whether it be apathy, stress, anti-union activity or managerial.
You must register before October 3. It is crucial that individuals wishing to participate register. The number of participants is limited to 20 and members of the IWW-SITT will be prioritized.
*** TO REGISTER, CLICK HERE ***
1507759_388523357955273_2272699499969866408_n

Lire la suite

Faire des courbettes pour des subventions… et oublier la lutte sociale.

En ouvrant mon Facebook aujourd’hui je lis qu’un CEO(1) de Dunkin’ Donuts a qualifié de « scandaleux » (« outrageous ») la revendication du salaire minimum à 15$ de l’heure de la campagne actuellement en cours aux USA. Ce monsieur, disait-on, gagne lui-même un petit 4 889 $ de l’heure!

Vous me direz qu’il ne faut pas croire tout ce qu’on lit sur Facebook. C’est vrai. Il demeure que, selon les chiffres cités par Jacques B. Gélinas dans son livre La globalisation du monde, publié chez Écosociété en 2000, les hauts cadres des multinationales gagnaient en moyenne 500 fois le salaire de leurs employés !
copy-banniere1.jpg

Lire la suite

Occupation du Centre du commerce mondial

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – Pour diffusion immédiate

Fête du Travail? Les travailleuses et les travailleurs n’ont pas le cœur à la 14182325_10210450441843571_118274769_nfête!

Montréal, le 1er septembre 2016 – Le Syndicat Industriel des Travailleurs et Travailleuses (SITT-IWW Montréal) a tenu ce matin une action de visibilité au Centre de commerce mondial de Montréal. Tandis que le bureau du Ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation était occupé, une banderole était déployée dans le grand hall. Le slogan? « Austérité et précarité, pas de fatalité! Il faut lutter et riposter ».
Lire la suite

Retour sur la soirée d’introduction au SITT-IWW

Jeudi le 25 août dernier a eu lieu une soirée d’introduction au SITT-IWW Montréal au local du syndicat au 5323 rue Brébeuf, à Montréal. Une vingtaine de personnes étaient présentes, dont une quinzaine n’étaient pas encore membres de l’organisation et venaient pour en savoir plus, la plupart soit après nous avoir vu en action (notamment au Vieux Port) ou soit après y avoir été attiré-es par certain-es de nos camarades.

cropped-logo-sittiww-new.png
Lire la suite

Les employé.es du Frite Alors Rachel se syndiquent avec les IWW

Nous nous occupons de la préparation, de la cuisson et du service. Nous prenons en charge le ménage et la sécurité et lorsque quelque chose ne va pas, nous sommes les premières et premiers concerné.es, ainsi que les premières et premiers à répondre.

Nous considérons que cela devrait nous donner le droit de négocier nos conditions de travail et que ces conditions devraient inclure le respect et une vie meilleure.

DSCF2277
Lire la suite

LE DÉNOMBREMENT

Le 24 mars dernier, à Montréal, à la demande de sa seigneurie Coderre, l’Institut Douglas
et le YMCA orchestraient un dénombrement de la population itinérante de la métropole.

Pas loin de 1000 bénévoles et employé-e-s mobilisé-e-s dans les rues, dans les centres
de jour, les hébergements d’urgence, etc, pour compter le nombre de personnes sans-abris. Un genre de sondage des pauvres, quoi. Un projet comme un autre qui coûte cher cependant, malgré les bénévoles. Mais bon, qu’importe.

cropped-cropped-copy-banniere31.jpg

Lire la suite

Sept mythes à propos de Postes Canada

Affiché le 30 juin 2016 sur rankandfile.ca
Par Doug Nesbitt et Dan Darah (traduit avec l’autorisation des auteurs)

Sous l’ombre d’un nouveau lock-out ou d’une nouvelle grève chez Postes Canada, le patronat cherche de nouveau à miner la confiance du public dans le service des postes public en faisant appel à une campagne de désinformation envers les travailleurs et travailleuses des postes. Voici sept mythes à propos de Postes Canada que vous entendrez répéter dans les journaux et à la télévision, autour de la table à manger ou lors de votre pause cigarette, et par des politiciens et des patrons. Une version de ce document est disponible (en langue originale) sous forme de tract ou d’affiche. Une bonne façon d’afficher votre soutien.
postal-box-300x157 Lire la suite

La lutte pour les centres d’éducation populaire

Six centres d’éducation populaire, soit les Ateliers d’éducation populaire du Plateau, le Carrefour d’éducation populaire de Pointe Saint-Charles, le Centre éducatif et communautaire René-Goupil, le Comité d’éducation aux adultes de la Petit-Bourgogne et de Saint-Henri (CEDA), le Comité Social Centre-Sud et le Pavillon d’éducation communautaire Hochelaga-Maisonneuve, ainsi que deux organismes (La Maison St-Charles et La Maison du Partage d’Youville), risquent de fermer leurs portes à la fin de leurs baux en plus de voir leur financement baisser.
Lire la suite

Grève victorieuse chez les IWW, TTX Maryland vire son patron!

Des travailleurs et travailleuses de l’industrie des technologies informatique du Maryland lancent une grève avec le SITT-IWW et congédient leur patron!

FREDERICK, MD- Les travailleurs et travailleuses de True Technical Experts LLC (TTX) un sous-contractant en Technologie Informatique pour des détaillants majeurs, ne pouvaient savoir jusqu’où les emmènerait leur aventure lorsque le 26 mai dernier ils entrèrent en grève une bonne fois pour toutes. Les travailleuses et travailleurs ont alors soumis une liste de demandes qui incluaient un ajustement de leurs salaires au standard industriel, des heures régulières, la fin du harcèlement et des vols de salaires et la reconnaissance du SITT-IWW.

Lire la suite

Solidaire des arrêté-e-s de la Loi Travail

En solidarité avec celles et ceux qui ont lutté et qui luttent encore contre la Loi Travail et « son monde », le SITT-IWW Montréal a organisé une soirée de financement afin d’aider le groupe de Défense Collective (DefCol) de Paris, et ce en offrant un soutient moral et financier aux personnes arrêté.e.s et/ou incarcéré.e.s en lien avec le mouvement qui a débuté ce printemps. Ce montant est bien entendu symbolique, mais il représente une solidarité internationale qui doit être maintenue afin de combattre le système qui nous affame et qui nous plonge dans la précarité.

Lire la suite

C’est un drôle de milieu de travail, que celui du communautaire.

Bien ancré dans son environnement, on est ici en contact constant avec la population, à lui scruter l’épiderme, à lui éplucher le moral dans ses tréfonds. Accompagnement, soutien, services en tout genre, empowerment, name it, les intervenant-e-s marchent côte à côte avec leurs gens. Et pas que pour les moments de liesse, est-il nécessaire de le mentionner? C’est un lien privilégié, gagné par la confiance, tissé serré. Conséquemment, outre les populations concernées, les employé-e-s du communautaire sont de fait les plus à même d’observer et comprendre la source de nombre de problématiques sociales. Et donc d’y
apporter des solutions, ou d’en soutenir les initiatives. Mais cela, tant et si bien qu’une certaine marge de manœuvre est permise.

Lire la suite

Ce n’est pas facile d’être une femme organisatrice

Au cours de la dernière année, je suis devenue active politiquement. Je suis passée d’une méconnaissance totale de la politique radicale à une implication dans l’organisation du travail à Miami, selon une perspective anarchiste. Ce fut à la fois un difficile et valorisant parcours, mais mon genre semble constamment me hanter. Je ne suis probablement pas la première femme ayant vécue cette expérience, mais je crois devoir faire la démonstration du fait qu’il s’agit d’un problème réel, tout en offrant mon point de vue personnel afin que d’autres femmes puissent avoir un point de référence au sein de leurs propres luttes.

Lire la suite

Un Syndicat? Pourquoi faire?

Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’on jase pas mal de syndicalisme ces temps-ci dans le milieu communautaire. Évidemment, c’est loin de faire l’unanimité. Si c’était le cas, on se serait regroupé depuis belle lurette! Raison de plus pour s’attarder à quelques-uns des questionnements qui surgissent au fil des discussions avec des camarades et collègues de travail.

Lire la suite

Je suis serveuse, en quoi le 15-5-7 ça me concerne? Et comment y arriver?

Depuis que j’ai 14 ans, je travaille dans l’industrie de la restauration. Ça veut dire que depuis que j’ai 14 ans j’en ai vu de toutes les couleurs de passe droit et de salaire de merde. Mais j’ai eu de la chance, j’ai commencé hôtesse et ai toujours eu un peu de pourboire. Arrivée à l’étape de l’appartement, j’étais serveuse, ce qui me garantissait un coussin financier confortable.

Lire la suite

Aperçu du camp de formation 2016

Au début du mois de juin eu lieu la deuxième édition du camp de formation des IWW, rassemblant des membres des sections de Montréal, Québec et Sherbrooke. Ce camp, organisé par le comité Événements-Marchandise de la section de Montréal, avait pour but de créer un moment propice aux discussions et aux débats, ainsi que de tisser des liens avec les autres membres et faciliter l’intégration des nouveaux et des nouvelles. Ainsi, du vendredi au dimanche, une cinquantaine de wobblies se sont rassemblé-es pour participer à des ateliers, discuter, échanger et passer du bon temps autour d’un feu de camp.

13394028_1755694674642797_555455171908870710_n
Lire la suite

TRAVAIlLEUSES ET TRAVAILLEURS DU COMMUNAUTAIRE (Ré)AFFIRMONs NOUS!

Les questions concernant les problèmes au travail font souvent échos à des conflits sur le lieu de travail ou des difficultés ponctuelles. Ceci est quelque peu trompeur dans la mesure où l’on en oublie des problématiques qui sont malheureusementdominantes dans le communautaire. Certes, les conditions de travail, les relations avec les collègues et les employeurs sont primordiales. Cela n’empêche cependant pas d’être confrontés à une difficulté plus généralisée comme la précarité.

Lire la suite

Se solidariser dans une industrie où la performance est la valeur de base

Sans solidarité, pas d’organisation

Comme militants et militantes syndicaux, on le sait que la solidarité de classe est à la base du mouvement, que, pour s’organiser, les travailleurs et travailleuses doivent trouver une solution collective à un problème et que pour ce faire, il faut se tenir les coudes parce que même si le problème nous regarde pas directement, il nous concerne nécessairement. Si on veut y aller dans un exemple concret, une augmentation de salaire d’une personne en particulier peut être facile à chercher individuellement, mais si on veut que tout le monde ait la même augmentation, la meilleure façon est d’y aller ensemble.

Lire la suite

Pour avoir le 15-5-7, pas de fatalité, il faut s’organiser et lutter!

S’il va sans dire que le mouvement pour le 15$ de l’heure au Québec n’a pas encore atteint le stade de mobilisation et de visibilité qui lui fut accordé aux cours de la dernière année, il a tout de même réussi à s’inscrire comme une partie intégrale de la stratégie de plusieurs regroupements communautaires et syndicaux.

Lire la suite

Travailler Intelligemment

Lorsque l’on évoque des idées libertaires et d’autogestion cela est malheureusement trop souvent perçu comme une utopie, d’autant plus quand il s’agit du travail. On oublie qu’il existe cependant des organisations fondées sur ces principes. Certes, s’approcher de ceux-ci n’est pas sans imperfections, mais il n’est pourtant pas impossible d’appliquer certains fondements y compris au travail.

Lire la suite

Exploitation carcérale, riposte syndicale!

Les prisonniers et prisonnières forment depuis de nombreuses décennies déjà la ligne de front d’un système de production basé sur l’esclavage. Coincé.es entre quatre murs pour la durée de leur peine, ils et elles sont souvent forcé.e.s de travailler pour des salaires dérisoires et dans des conditions inhumaines. Sous le couvert du mensonge voulant qu’ils et elles rendent à la société ce qu’ils et elles lui auraient pris ou à tout le moins qu’ils et elles contribuent à rembourser ce qu’il coûte de les maintenir en détention, le complexe carcéral américain offre de plus en plus régulièrement les services de cette main d’œuvre à faible coût à des compagnies privées.
Lire la suite

Grève avec le SITT-IWW dans les technologies informatiques du Maryland!

Des travailleurs et travailleuses de l’industrie des technologies informatique du Maryland lancent une grève avec le SITT-IWW et déposent plusieurs plaintes pour pratiques déloyales !

FREDERICK, MD- Les travailleurs et travailleuses de True Technical Experts LLC (TTX) un sous-contractant en Technologie Informatique pour des détaillants majeurs, ont fait la grève le 26 mai dernier demandant l’arrêt du vol de leurs salaires et du harcèlement et que leur syndicat, le Syndicat Industriel des Travailleurs et Travailleuses – Industrial Workers of the World (SITT-IWW), soit reconnu. Les travailleuses et travailleurs ont soumis une liste de demandes qui incluent un ajustement de leurs salaires au standard industriel, des heures régulières, et une promesse formelle de la part du propriétaire de la compagnie, David Gerlak, que toute forme de harcèlement cesserait.. Les travailleurs et travailleuses SITT-IWW de TTX ont fait grève deux fois ces deux derniers mois pour des salaires non payés, gagnant chaque fois leurs salaires en arrérages et ce, bien que Gerlak refuse de reconnaître le syndicat. Quelques minutes après avoir été contacté par un représentant du SITT-IWW, Gerlak déclara avoir mis à pied deux employé.e.s en grève, une violation très claire de la loi fédérale du travail.

Lire la suite

Proposition syndicale pour un communautaire solidaire

Le milieu communautaire s’en prend plein la gueule. Soit dans nos propres organismes ou chez nos alliés, on connaît quasiment toutes et tous des gens qui n’ont plus accès à certaines ressources, une personne dont le poste a été coupé ou des organismes menacés de fermeture. Et ce, dans tous les secteurs du communautaire..

Lire la suite

Quel syndicalisme pour le secteur communautaire?

Dans le prolongement des luttes qui ont animées le Québec de l’après-révolution tranquille, nombre de groupes populaires ont vu le jour. Une observatrice de l’époque aurait pourtant de la difficulté à s’y retrouver, tant les transformations ont été importantes. Au lieu de groupes peu ou pas financés, l’action communautaire actuelle bénéficie d’une reconnaissance gouvernementale, ce qui assure une certaine stabilité financière.

Lire la suite

Le SITT-IWW appuie l’arrêt de travail dans le milieu carcéral du 9 septembre 2016

224775_199400006765678_100000870396720_509467_738642_n

CONSIDÉRANT que le Free Alabama Movement, le Free Virginia Movement, et d’autres groupes de prisonniers et prisonnières révolutionnaires à travers les États-Unis ont répondu à l’appel d’un arrêt de travail coordonné à l’échelle nationale le 9 septembre 2016, et 

CONSIDÉRANT que des membres du SITT-IWW sont en prison et que ces membres et leurs allié-e-s sont sur la ligne de front dans le combat contre le système carcéral de l’intérieur.

QUE le Conseil Exécutif Général appuie l’arrêt de travail du 9 septembre 2016 avec ces mots :

Lire la suite

Travailleuses et travailleurs du communautaire, jetables après usage?

Témoignage d’Audrey, paru dans le premier volume de La Sociale, en mars 2014.

J’ai commencé à travailler pour l’employeur, dont il sera question dans le présent témoignage, le 3 septembre 2013. J’étais une employée à temps plein, contractuelle, mais permanente, relativement aux renouvellements de subventions accordées par les différents paliers de gouvernement. J’étais travailleuse de milieu pour une maison des jeunes. L’ambiance de travail a toujours été stressante, accablante; l’employeur a souvent fait preuve d’agressivité verbale et de mépris face aux employé-e-s. Mais je chérissais tout de même mon emploi pour la clientèle avec laquelle je travaillais. Des jeunes agé-e-s entre 9 et 12 ans vivant diverses problématiques d’immigration, de pauvreté, de questions existentielles, etc. Mon travail, c’est l’essence même de ce que je suis et cela prévalait largement sur les nombreuses montées de lait de la coordonnatrice.

Lire la suite

Brève syndicale

Le 15 avril dernier, une manifestation organisée par différents groupes prenait place à la sortie du métro Jean-Talon afin d’exiger un salaire décent permettant de mieux vivre, c’est-à-dire de 15$ de l’heure. Parmi les organisateurs, on compte le Comité droit au travail; jeunes, immigration et relations ethnoculturelles du CCMM-CSN; POPIR-Comité logement; Temporary Agency Workers Association et bon nombre d’autres allié-e-s. Avec plus de 850,000 personnes vivant sous le seuil de pauvreté pour la seule province du Québec, le salaire minimum actuel ne permet pas de se sortir de la pauvreté et la faible augmentation de 20 sous par l’actuel gouvernement est loin d’être suffisante. La lutte continue.

Lire la suite

NOUS NE NOUS LAISSERONS PAS APPAUVRIR SANS BRONCHER

Les gouvernements se succèdent et se ressemblent; ils appauvrissent les salarié-e-s, coupent chez les moins nanti-e-s, attaquent les femmes et mettent à mal le filet social, tandis que leurs copains de la finance et du patronat s’engraissent et profitent impunément.

Le Syndicat des Travailleuses et Travailleurs du Communautaire est solidaire des prestataires d’aide sociale qui subissent violemment les effets de l’austérité, tandis que la classe patronale se voit accorder les bonnes grâces d’un État complice et corrompu. Nous sommes indigné-e-s de voir une société riche comme la nôtre traiter avec si peu de considération sa population. Ces coupes doivent cesser!

Lire la suite

15$/heure chez UPS

TwolvesLogo2

source : twincities.iww.org

Il y a sept mois, le Package Handler’s Organizing Committee (PHOC) a voté pour commencer une campagne réclamant que le salaire de base dans les trois centres d’activités d’UPS à Twin Cities soit augmenté à 15$/l’heure (actuellement à 10$), en plus d’une augmentation salariale de 5$ pour l’ensemble des employé-e-s. Nous avions concentré nos énergies sur la mobilisation en vue d’actions de perturbation pendant la haute saison au printemps 2015. Maintenant que ce pic est passé, j’aimerais partager certains de mes sentiments sur la progression, l’évolution et l’exécution de cette campagne, ainsi que comment cela a influencé notre organisation en général chez UPS dans Minneapolis.

Lire la suite

Congédié, puis expulsé du Canada pour avoir participé à une grève au Québec

Entrevue avec Noé Arteaga Santos par le SITT-IWW

Montréal, le 30 juillet 2015

Noé Arteaga Santos, travailleur migrant et saisonnier pour Les Serres St-Laurent inc appartenant à la compagnie Savoura, a été congédié puis expulsé dans son pays natal, le Guatemala, après avoir participé à une mini-grève revendiquant des soins médicaux légitimes pour un travailleur malade. Noé n’a pas lâché prise, il a combattu en cour son congédiement illégal et réclame maintenant justice et compensation. Son combat, commencé depuis son congédiement en 2008, est toujours d’actualité.

Le SITT-IWW a eu le droit à une entrevue exclusive de Noé pour discuter de son combat et aussi des conditions de travail des travailleurs et travailleuses migrant-e-s au Québec.

Lire la suite

Brève syndicale du 5 au 11 avril

16827047087_121240b688_b

– À Houston, au Texas, les membres incarcéré-e-s du IWW ont fait une action historique. 7 prisons s’on entrées en grève à travers l’État. Les prisonniers et les prisonnières travaillent pour des compagnies diverses avec un salaire parfois nul (0$/h). On se souviendra des 4,000 prisonniers et prisonnières qui ont combattu-e-s les feux de forêts de la Californie en 2015 pour 2$ par jour. Les conditions de vie exécrables sont dénoncées, agressions sexuelles, manque d’air climatisée provoquant parfois la mort, obtenir un salaire pour le travail fait, les revendications sont nombreuses. https://iwoc.noblogs.org/post/2016/04/05/strike-roundup-day-1-texas-prisons-shook-by-iwoc-initiated-strikes/

Lire la suite

Solidarité avec les coursiers et coursières à vélo de San Francisco

Il y a quelques jours à peine, alors qu’une première rencontre des membres du Comité d’organisation pour un Syndicat des coursiers et coursières à vélo chez Sprig.Inc à San Francisco était organisée, l’employeur décréta l’équivalent d’un lock-out d’une semaine suivi d’un retour au travail avec un horaire coupé de moitié.

Lire la suite

Palmares des boss pourris. Inscris le tien!

Le SITT-IWW Montréal, à l’approche du 1er Mai, Journée internationale des travailleurs et travailleuses, et dans le cadre de sa campagne pour l’obtention du 15-5-7 (15$ de l’heure, 5 semaines de vacances et 7 journées de maladies, utilisées ou non, payées par année) vous invite à dénoncer ceux qui s’enrichissent du fruit de votre tra-vail !

Lire la suite

Brève syndicale du 28 mars au 4 avril

– En France, la lutte contre la loi El Khomri continue à battre son plein. Si les manifestations du 24 mars étaient relativement moins grandes que celles du 9 mars, on peut dire que le 31 mars montre que le mouvement ne s’essouffle pas. Plus de 200 manifestations à travers le pays: Paris, Nantes, Rennes, Lyon, Marseille, et tant d’autres villes ont vu leurs rues submergées de manifestant-e-s. Selon la CGT (Confédération Générale du Travail) et FO (Forces Ouvrière), 1,2 millions de manifestant-e-s se sont rassemblé-e-s cette journée. Ce n’est rien de moins que le retrait total de la loi qui est exigé. Depuis, la place de la République est occupée chaque nuit par des contestataires qui y tiennent des assemblées générales. Voici une prise de parole de l’économiste Frédéric Lordon lors d’un des rassemblements: http://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/frederic-lordon-il-est-possible-qu-on-soit-en-train-de-faire-quelque-chose

Lire la suite

Les Wobblies à travers le monde, Chronique de Mars.

En date du 1er janvier 2016, Randall Jamrok, secrétaire-trésorier général de l’IWW, finissait de faire les comptes et nous annonçait que l’IWW compte désormais plus de 3500 membres. Majoritairement répartie entre l’Amérique du Nord et l’Angleterre on les retrouve aussi en Norgève, en Allemagne, en Lithuanie, en Austrie, en Suisse, en Grèce, en Australie et en Chine. Si cette chronique mensuelle ne ce veut pas une liste exhaustive des activités de chacune des 50 et quelques sections locales qui constituent actuellement le Syndicat pour Tous et pour Toutes, elle tentera tout de même, tant ben que mal, de mettre un peu de lumière sur les activités des wobblies de partout à travers le monde.

Lire la suite

Brève syndicale du 19 au 28 mars

– Les travailleuses et travailleurs d’Amazon en Allemagne sont entré-e-s en grève afin d’obtenir de meilleurs salaires, lundi le 21 mars. Cela fait plusieurs grèves dont les revendications tournent autour des salaires mais aussi des conditions de travail que cette compagnie connait depuis quelques années en Allemagne. La dernière remonte à décembre 2015, durant la période des fêtes.

Lire la suite

La Régie du très très lentement… Pour qui?

Dans le cadre des Jeudis de la Justice, en date du 24 mars 2016, au Comité d’éducation aux adultes de la Petite-Bourgogne et Saint-Henri (CÉDA) sur la rue Delisle, près de la station Lionel-Groulx, se tenait une rencontre ouverte d’information et de discussions sur la campagne menée depuis plus de deux ans par des membres des comités-logements P.O.P.I.R et Projet Genèse. L’avocat des Services juridiques communautaires, Me Manuel Johnson, clarifiait le brouillard et la complexité des formalités juridiques entourant les plaintes, les demandes de dossiers à la Régie du logement et leurs avancées, si avancées, il y a.

Lire la suite