Un fort vent de changement souffle sur Téhéran

http://iranenlutte.wordpress.com

Article de Pierre Barbancey paru dans “L’Humanité” du 31 décembre 2009, intéressant même si certains éléments sont discutables comme le fait de parler de “jeunesse aisée” pour les premières manifestations de juin, ce qui est loin d’être une réalité, mais le fond de l’analyse n’en en pas moins valable :

Le président Mahmoud Ahmadinejad et le guide suprême Ali Khamenei sentent que la société est en train de basculer. 
Le refus de la corruption et de l’ordre moral islamique gagne toutes les couches de la population iranienne.

Si jusqu’à présent le pouvoir iranien s’était contenté de lancer ses milices armées contre les manifestants, tuant sans ménagement plusieurs dizaines d’entre eux, il vient de réaliser qu’une lame de fond pourrait l’emporter plus vite qu’il n’y paraît s’il ne réagit pas rapidement. C’est pourquoi, hier, ses plus fervents soutiens, à commencer par les gardiens de la révolution mais aussi les cohortes islamiques, les sinistres bassidjis, épaulés par les étudiants des écoles de théologie, ont envahi les rues des villes iraniennes. Une mobilisation réussie qui montre que le pouvoir n’est, pour l’heure, pas totalement isolé.

La société iranienne étouffe

Le guide suprême Ali Khamenei et le président Mahmoud Ahmadinejad savent pourtant bien que depuis dimanche l’enjeu n’est plus le résultat de la présidentielle. C’est l’idée même du changement qui a envahi les esprits.

La jeunesse iranienne aisée était aux avant-postes des manifestations après le 12 juin. Mais les autres, les laissés-pour-compte de la société, n’étaient pas là. Les rangs des manifestants se grossissent maintenant des électeurs d’Ahmadinejad. Parce que la société iranienne étouffe. Elle n’en peut plus des interdits moraux et religieux. Elle n’en peut plus de ces petits qui font régner leur ordre dans les villes et les campagnes. Sans nécessairement adhérer au mode de vie occidental ni partager toutes ses valeurs, les Iraniens, en particulier les jeunes, ne trouvent aucune justification à être régulièrement coupés du monde, à voir leurs liaisons Internet suspendus ou brouillées. Et pour ceux qui n’ont pas accès à ces technologies modernes, il y a quelque chose de beaucoup plus insupportable  : le pouvoir en place, tout en se réclamant de la révolution islamique de 1979, en bafoue tous les idéaux. En renversant le shah, les Iraniens voulaient s’affranchir d’une dictature, de son bras armé répressif, la Savak, et surtout, cherchaient une société plus égalitaire, où les richesses du pays ne seraient pas pillées par quelques-uns et au sein de laquelle la corruption aurait disparu  ! Las, les fameuses fondations, créées par les piliers du régime, gèrent les entreprises les plus importantes du pays et contrôlent le pétrole et le gaz naturel, transformant l’économie de l’Iran en une économie de rente.

Le mouvement est en train de mûrir

Pendant ce temps, la crise économique frappe de plein fouet les couches les plus défavorisées. Le chômage ne cesse de progresser. Bien que l’on en parle peu, les conflits sociaux sont nombreux, tout comme les occupations d’usine et les grèves de la faim de salariés en lutte. Le discours anti-américain d’Ahmadinejad ne fait plus illusion d’autant que, dans le fond, le pouvoir en place se situe plutôt dans une optique libérale. Les privatisations vont bon train, même si elles profitent aux amis du régime. Le souvenir de Mossadegh, renversé par la CIA parce qu’il avait privatisé les ressources pétrolières, est bien loin. Le mouvement de contestation est en train de mûrir, cherche à définir ses buts. Il a besoin du soutien des progressistes. La difficulté organisationnelle est patente autant que l’émergence de dirigeants qui, au contraire de Moussavi ou Khatami, n’auraient rien à voir avec ce régime. Paradoxalement, c’est grâce aux États-Unis et à l’Europe qu’Ahmadinejad et Khamenei pourraient trouver un second souffle  : en créant une unité nationale autour du dossier nucléaire.

Pour suivre le développement de la situation iranienne en direct:
http://iranenlutte.wordpress.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s