L’affaire Coca-Cola

Radio-Canada nous apprends que Coca-Cola vient de déposer une injonction pour empêcher la diffusion d’un documentaire faisant état de son implication dans des meurtres de syndicalistes dans plusieurs pays.

Dans le film L’Affaire Coca-Cola, les réalisateurs German Gutiérrez et Carmen Garcia dressent un réquisitoire accablant contre l’empire Coca-Cola, soupçonné d’être impliqué dans l’enlèvement, la torture et le meurtre de chefs syndicaux qui luttaient pour l’amélioration des conditions de travail en Colombie, au Guatemala et en Turquie.

Bande-annonce

Synopsis
En Amérique du Sud, on ne s’embarrasse pas des syndicalistes. On les tue! Depuis 2002, et pour la seule Colombie, plus de 470 leaders ouvriers ont été abattus par des milices paramilitaires à la solde de compagnies prêtes à tout pour empêcher leurs employés de se syndiquer. Au nombre de ces entreprises sans scrupules figurerait l’icône même du capitalisme américain : Coca-Cola!

Parlez-en à Martin Gil, dont le frère, Isidro, a été tiré à bout portant alors qu’il travaillait à l’usine d’embouteillage de Coca-Cola, à Carepa. Ce qu’on lui reprochait : faire partie de l’équipe de négociateurs du syndicat! Comme la majorité des crimes violents commis contre les syndicalistes colombiens, le meurtre
d’Isidro Gil est resté impuni. Mais les avocats américains David Kovalik et Terry Collingsworth en ont eu assez du silence et se sont lancés dans une véritable croisade contre le géant Coca-Cola. Les filmant pendant trois
ans, les cinéastes Germán Gutiérrez et Carmen Garcia nous entraînent dans un fascinant road-movie judiciaire. Aux quatre coins du continent, de Bogotá à New York, en passant par Miami, Washington et Atlanta, L’affaire Coca-Cola nous fait découvrir leurs incessantes démarches.

Les deux avocats déposent donc devant la Cour fédérale des États-Unis des poursuites incriminant Coca-Cola pour des affaires de meurtres, d’enlèvements et de torture commis en Colombie et au Guatemala. Grâce à l’activiste Ray Rogers, ils vont également s’attaquer à l’image de marque du géant d’Atlanta. La dévastatrice campagne de dénonciation Stop Killer Coke! entraîne le boycott des boissons gazeuses dans plusieurs dizaines de collèges et universités aux États-Unis. Mais Coca-Cola ne lâche pas le morceau pour autant. Après cinq années de chaudes luttes, les avocats activistes vont-ils enfin obtenir justice? Nous menant aux portes d’un improbable règlement, ce thriller judiciaire vous fera vivre un surprenant voyage. Et que choisiront les victimes? L’argent, le pouvoir ou la dignité…?

L’affaire Coca-Cola sera projetée au Cinéma Ex-Centris dès la fin de semaine du 27 février.

Pour en savoir plus sur l’implication de Coca-Cola dans ces meurtres, allez voir la campagne Killer Coke

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s