Une convention collective chez Walmart

Un article de Radio-Canada

Plus de cinq ans après avoir entamé le processus d’accréditation syndicale, les employés du magasin Walmart du Plateau, dans le secteur de Hull de la Ville de Gatineau, ont obtenu une convention collective.

Comme dans le cas de la succursale de Saint-Hyacinthe en avril 2009, un arbitre nommé par le ministère du Travail a imposé mercredi un premier contrat de travail à plus de 150 employés membres du syndicat des Travailleurs unis de l’alimentation et du commerce (TUAC).

Les employés actuels du magasin auront droit à une augmentation de salaire de 30 ¢ de l’heure cette année et de 30 ¢ l’an prochain.

Le contrat de travail, daté du 26 août dernier, est d’une durée de trois ans et est rétroactif à décembre 2008, date de l’accréditation syndicale. Il ne reste donc qu’un peu plus d’un an à cette première convention collective.

Le porte-parole des TUAC, Mathieu Allard, a indiqué que le contrat de travail fournit un cadre pour la prochaine négociation et que les syndiqués ont au moins obtenu des mécanismes : la procédure de grief; l’établissement et la reconnaissance de l’ancienneté; la distribution des heures de travail, des heures supplémentaires, des jours fériés, des augmentations et des progressions salariales ainsi que des avantages sociaux.

Le cas de Jonquière

Rappelons que le magasin Walmart du secteur de Jonquière, à Saguenay, avait fermé ses portes en avril 2005, après être devenu la première succursale de la province à avoir des employés syndiqués.

Le cas s’était rendu jusqu’en en Cour suprême. Dans un jugement partagé – six juges contre trois – le 27 novembre 2009, le plus haut tribunal a mis fin à une longue saga judiciaire en décidant que Walmart avait le droit de fermer sa succursale, au moment où ses employés s’apprêtaient à se syndiquer.

À son avis, fermer un magasin est une raison suffisante pour mettre à pied des employés, et l’entreprise n’a pas l’obligation légale d’expliquer pourquoi elle prend cette décision.

D’autres fermetures

En octobre 2008, Walmart avait fermé l’atelier mécanique de sa succursale de Gatineau, après qu’un arbitre eut imposé là aussi une convention collective.

En 2009, la Commission des relations de travail de la Saskatchewan a rejeté une demande de réexamen de Walmart concernant la syndicalisation de son magasin de Weyburn.

Les affaires vont bien à Gatineau

Le porte-parole syndical Mathieu Allard ne croit pas à la fermeture de la succursale du Plateau, puisque les affaires vont bien.

Le directeur des Affaires corporatives au Québec pour Walmart Canada, Alex Roberton, a réagi par courriel à l’imposition de la convention collective :

« Les associés n’ont pas eu la chance de voter afin de confirmer leur choix de se joindre ou non à un syndicat et sur le contenu du contrat. Nous avons négocié de bonne foi. Nous allons suivre la situation de près et nous allons prendre les choses une étape à la fois au magasin de Hull. »

— Alex Roberton, Walmart Canada

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s