En Israël, une vague d’arrestation s’abat sur la contestation

Radio-Canada.ca

Une quarantaine de manifestants ont été arrêtés à Tel-Aviv, mercredi, sur deux sites de campement établis dans la foulée du mouvement de contestation populaire contre les injustices socio-économiques.

Il s’agit de la première vague d’arrestations en Israël depuis le début de la mobilisation, il y a environ neuf semaines.

Les manifestants avaient bloqué la circulation sur une avenue centrale et ils avaient pénétré de force dans la mairie après le démantèlement de quelques tentes par les services municipaux.

Les autorités israéliennes ont assuré avoir démantelé des tentes qui avaient été abandonnées par les manifestants et qui « posaient un risque sanitaire ».

Des inspecteurs municipaux accompagnés par les forces de police démantèlent des structures de bois bâties par les manifestants dans la ville de Holon, au sud de Tel-Aviv.
Photo: AFP/JACK GUEZ

La contestation s’exprime dans plusieurs villes du pays. Des inspecteurs municipaux accompagnés par les forces de police ont aussi démantelé des structures de bois bâties par des manifestants dans la ville de Holon, au sud de Tel-Aviv.

Le mouvement de contestation, inspiré de celui des indignés en Espagne, dénonce la hausse du coût de la vie en Israël, où les disparités économiques sont importantes malgré une bonne performance économique du pays. Le mouvement a débuté en juillet, et les manifestations se sont intensifiées au cours des semaines.

Le gouvernement de Benyamin Nétanyahou est ainsi confronté à la plus grave crise intérieure qu’Israël ait connue.

Les porte-parole du mouvement réclament moins d’investissements dans l’armée et dans la colonisation, et davantage dans les programmes sociaux, l’éducation, la santé, et les logements sociaux. Ils veulent aussi que le gouvernement concentre ses ressources sur des investissements dans les terres à l’intérieur des frontières d’Israël, ce qu’ils nomment les « terres sûres ».

Samedi dernier, le pays a connu la plus grande manifestation de son histoire, lorsque 400 000 Israéliens sont descendus dans les rues d’une quinzaine de localités pour réclamer des réformes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s