Le congrès contre l’austérité et vers la grève générale du 1er mai 2015 a eu lieu les 15 et 16 novembre derniers. L’objectif de ce congrès était de créer une coalition large regroupant différents groupes et syndicats de divers horizons politiques afin qu’ils s’unissent pour une journée de perturbation et/ou de grève générale le 1er mai 2015.16418_478768425597432_605857773974586701_n

Le Syndicat industriel des Travailleurs et des Travailleuses (SITT-IWW) souhaite réaffirmer son appui à la Coalition du 1er mai 2015 et rappeler qu’il n’est pas au centre du processus décisionnel. Tel que statué lors du congrès de fondation de la Coalition, les membres gardent leur autonomie de base, ce qui veut dire qu’ils et elles sont libres d’agir dans leurs champs respectifs lors de la grande mobilisation qui aura lieu le 1er mai 2015.

Le SITT-IWW est membre de cette coalition afin de faire valoir ses luttes particulières tel que l’abolition du salariat et du patronat dans une perspective autogestionnaire, voire révolutionnaire. Le SITT-IWW est d’avis qu’il faut s’unir et être tous et toutes solidaires afin de résister contre l’État pilleur, mais surtout pour faire des gains afin d’améliorer nos conditions de vie en tant que travailleurs et travailleuses. La solidarité est d’autant plus importante par temps d’austérité. Il faut mettre nos efforts en commun et passer de la parole à la pratique. Les coups se font sur tous les fronts, ripostons sur tous les fronts!

En tant que SITT-IWW, nous pensons qu’il est grand temps de mettre en causele patronat, l’État et ses subordonnés! Le droit de grève au Québec et au Canada ont été écrit par cette même classe dirigeante et possédante à notre détriment. Comme si c’était à eux de déterminer la façon qu’on les abolira. Le SITT-IWW est d’avis que tant qu’il y aura des classes et des patrons, la grève sera toujours légitime! Reprenons-nous en main, le 1er mai 2015, bloquons nos milieux de travail, ralentissons nos moyens de production, prenons la rue, grevons! Dans la solidarité, on ne pourra nous réprimer. La classe ouvrière et la classe dirigeante n’ont rien en commun!

Le 1er mai 2015, je ne travaille pas, je n’achète pas, je ne chôme pas, je combats par la grève générale!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s