Communiqué de presse – Action de blocage économique du 1er mai

Le SITT/IWW Montréal
bloque la Section de l’application des
règlements du stationnement

– Montréal, 1 mai 2015 – Ce matin, le Syndicat industriel des travailleurs et des travailleuses – Montréal (IWW / SITT), bloque le la Section de l’application des règlements du stationnement. Cette action en solidarité avec les employé.e.s municipaux s’inscrit dans le mouvement de lutte contre les mesures d’austérité et dans la campagne pour une journée de grève sociale le 1er mai 2015. Cette cible est stratégique puisque la Section de l’application des règlements du stationnement est une source de revenus importante pour la ville de Montréal.
Nous refusons le discours et le programme de compressions et d’appauvrissement des travailleurs et des travailleuses, des étudiants et des étudiantes et des sans emploi. En effet, depuis de nombreuses années, on nous dit qu’il faut se serrer la ceinture, que le gouvernement doit sauver l’économie, qu’il faut rembourser la sacrosainte dette et qu’il nous faut absolument prendre des mesures d’austérité. Durant ce temps, c’est dans nos conditions de vie qu’ils ont coupé.
Les partis politiques, à Québec comme à Ottawa, se font compétition pour savoir lequel coupera le plus dans les programmes sociaux ou en privatisera la plus grande partie. Les gouvernements sont au service de l’élite économique et applique des politiques antisociales et destructives. Les différentes coupures budgétaires du gouvernement ont un impact sur les services et la qualité des services publics.
Le Projet de loi 3 et les mesures d’austérité auront des impacts importants sur les employé.e.s municipaux puisqu’il réduira leur fonds de pension et qu’on y prévoit des coupures de postes. Ainsi, on prévoit des congédiements et la détérioration des conditions de travail, ce qui les touchera en tant qu’usagers et usagères, mais aussi comme travailleurs et travailleuses.
Les conditions de vie sont de plus en plus difficile pour l’ensemble des travailleurs et travailleuses. Mais partout la résistance s’organise. Nous ne laisserons pas les différents gouvernements et le patronat nous imposer leurs mesures anti-sociales. Il est fini le temps où une minorité s’enrichit sur le dos d’une majorité de plus en plus pauvre. Notre unité nous permet une riposte radicale face à la logique patronale. Elle doit aller en s’amplifiant.

An injury to one is an injury to all

-30-

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s