Prospection de conjonctures

« What can Labor do for itself? The answer is not difficult. Labor can organize, it can unify; it can consolidate its forces. This done, it can demand and command.»—Eugene V. Debs

Une vision du travail d’organisation particulièrement répandue dans le milieu progressiste consiste à affirmer qu’il faut s’organiser « dans notre milieu » de vie, travail , étude,etc. On peut tout de suite observer un contraste avec ce qui était le « moto » des socialistes des années 70-80 où l’on faisait du placement en usine qui consistait à disperser les militant.e.s d’un groupe ou d’un parti à travers les usines pour se trouver directement dans la classe, cette approche est beaucoup moins utilisée aujourd’hui, les groupes faisant encore de « l’établissement » sont disparus ou réduit à l’état de collectif groupusculaire.

Cependant, aussi différentes ces deux visions puissent sembler se présenter à nous, elles proviennent toutes deux du même raisonnement qu’on peut résumer ainsi :

« Militant.e.s (organisateurs, organisatrices) + opprimés = mouvement.»
12822794_1291911484156215_1350726451_o

Mais l’état du second modèle nous laisse présumer qu’il y a quelque chose qui cloche dans cette équation. Pour la majorité des jeunes radicaux de l’époque s’étant établi en usine rien , ou très peu, n’est arrivé. Pour ce qui est de la situation actuelle et de mon expérience, malgré notre volonté de vouloir faire en sorte que « les choses se passent » dans notre localité, il arrive souvent que la pâte ne lève pas : l’engouement semble manquer, les ressources sont rare, les gens ne sont pas en mesure de s’impliquer, tout est perpétuellement à recommencer, etc.

Évidemment, on peut observer que dans le cas d’une tentative tel ou tel aspect aurait pût être amélioré ou que notre « ligne » ne devait pas être la bonne, etc. Mais je crois que la raison de ces faibles balbutiements n’est pas là.

Je crois qu’une autre position d’analyse vis-à-vis le travail d’organisation doit être prise.
Le travail et l’activité d’organisateurs-organisatrices ne devraient être vu que comme un des derniers facteurs permettant  aux travailleurs-travailleuses de s’activer et de se mettre en action. Ces luttes ou « événements » sont le résultat de conjonctures complexe et difficiles (non pas impossible) à prévoir, mais existantes avant le travail d’organisation. Le travail d’organisateurs-organisatrices ne peut donc être grandement fructueux que dans certains sites précis, pour des raisons que nous ne contrôlons pas.

Autrement expliqué, pensez notre classe sociale comme un terrain : des richesses sont dans son sol, invisibles au premier coup d’œil et envoyer creuser nos modestes forces de façon à couvrir systématiquement le terrain ne permettrait probablement que de déterrer quelques roches, les minéraux rares restant  cachés dans une parcelle de terrain n’ayant pas été couverte, faute de forces suffisantes pour s’étendre sur toute son ampleur.

11738380_10207488849089552_1352379860_n
Quelles sont les implications de ce changement de position d’analyse?
Même si le travail local systématique peut mettre à jour des conjonctures inexplorées, ce serait avant tout laisser les choses au hasard, tandis que l’établissement en usine aurait plus une apparence de reconstitution historique de mouvements passés au mieux, de cosplay au pire.
Bien qu’un travail systématique va souvent être particulièrement formateur au niveau individuel des organisateurs-organisatrices, cette approche ne peut pas être la direction d’une organisation ou d’un mouvement.

Comme organisation, nous devrions donc prêter une attention particulière au naissances « d’événements » et l’apparition ou la découverte de conjoncture prometteuse. Bien sûr, cela implique que nous ayons à notre disposition un bon nombre d’organisateurs-organisatrices flexibles, de Salt dévoué.e.s, pouvant aller travailler dans des secteurs clés ou encore des régions où un potentiel est observé. Évidemment, cela exige aussi une certaine flexibilité dans l’organisation elle-même, afin qu’elle puisse réorienter son activité : bon nombre d’organisations progressistes se sont , par exemple, abstenues lors du Mississipi 1964 Freedom summer, trop prises qu’elles étaient dans leurs obligations et travail en cours, manquant par le fait même une occasion de grande valeur. Il nous faudra donc collectivement être capables de concerter nos efforts sur des sites précis, et non disperser de façon non planifiée nos maigres forces.
12787995_1291912484156115_90039346_n

Ces sites propices aux « événements » ne sont cependant pas systématiquement ceux que l’on pourrait croire à première vue, un hot shop en est un parfait exemple : l’agitation y est forte et l’esprit de révolte animé, mais très vite, les travailleurs-travailleuses abandonneront leur lieu de travail pour aller voir ailleurs, faute de réelles perspectives. À l’inverse, ces sites peuvent être en apparence très calme, mais sous eux se situe la jonction de nombreuses contradictions ou un brin d’agitation peut provoquer un effet important , bref, un croisement entre plaques tectoniques pour reprendre l’image du terrain. Il ne suffit donc pas d’avoir une organisation capable de diriger ses efforts de façon concertée et rapide, la capacité à déterminer le sens et la direction de ses efforts est tout aussi importante, sinon plus.

Je ne peux cependant pas donner de formule permettant de découvrir systématiquement ces sites prometteurs, il s’agit d’un travail long et minutieux qui peut être réalisé par des entrevues, des recherches, etc. Il nous faut donc trouver des moyens de penser et découvrir les conjonctures qui sont favorables à notre travail d’organisation.

Si je peux me permettre, mon «intuition » me laisse à croire que la lutte des travailleurs d’Uber et des taxis est un de ces sites et que la lutte du secteur public a été « manquée » (mais elle n’est pas finie, rappelons le, les FSSS continuent de combattre). Sinon je crois que la campagne 15-5-7 peut rejoindre des salarié.e.s dans une conjoncture intéressante et que la question des travailleurs et travailleuses d’agence de placement devrait être abordée plus directement.

Mais donc, au final, sur la tâche qui est à accomplir, je ne dirai que deux mots : enquête et convergence.

X-374163

Ce texte trouve son inspiration dans le pamphlet de Mike Ely « Sites of a communist beginning »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s