Qui sommes-nous?

À propos du SITT-IWW

Le Syndicat Industriel des Travailleurs et des Travailleuses – Industrial Workers of the World (SITT-IWW) est une organisation syndicale reconnue dans l’histoire du mouvement ouvrier – nos membres militant-e-s y ont même gagné un surnom : les Wobblies, ou Wobs.

Le SITT-IWW est un syndicat pour tous les travailleurs-travailleuses de la classe ouvrière, dont la mission est d’organiser les lieux de travail, les industries et les communautés. Nous voulons à la fois améliorer nos conditions de vie dans l’immédiat, mais aussi construire un monde sans patrons, un monde dans lequel la production et la distribution seront gérés et organisés par les travailleurs-travailleuses. Ainsi, les besoins de la population entière sont satisfaits plutôt que seulement ceux d’une puissante minorité d’exploiteurs et de propriétaires.

Comment nous organisons-nous ?

Parce que le SITT-IWW est un syndicat géré et contrôlé démocratiquement par les membres militant-e-s, les décisions, les orientations et les tactiques à mettre en œuvre sont décidées par les travailleurs-travailleuses directement impliqué-e-s. Nous sommes organisé-e-s sur une base volontaire bénévole, il n’y a pas de permanent-e-s salarié-e-s. Pas de hiérarchies salariales ou organisationnelles au sein de notre syndicat, nous voulons la démocratie directe !

Notre syndicat est dit « industriel » car nous nous syndiquons de cette manière. C’est-à-dire, nous unissons tous les travailleurs et les travailleuses d’un lieu de travail plutôt que de scinder les travailleurs-travailleuses par métier. De cette manière, nos forces sont plus grandes contre le patron de l’entreprise. À plus grande échelle, se syndiquer industriellement c’est s’unir avec les travailleurs et les travailleuses qui oeuvrent dans le même secteur de production de l’économie. On peut ainsi en finir avec les rivalités entre travailleurs et travailleuses basées sur l’appartenance à des entreprises qui se compétitionnent et lutter contre le patronat de manière efficace pour établir des conditions de travail communes dans ce secteur de l’économie.

Ainsi contrairement à ce qu’on pourrait croire, nous ne réservons pas notre activité syndicale et nos adhésions qu’aux milieux ouvriers qu’on appelle couramment « industries ». Tous et toutes les membres de la classe ouvrière peuvent être membre. Par exemple, les sans-emplois, les bénéficiaires d’assistance sociale, les locataires, les étudiant-e-s, les travailleurs-travailleuses du sexe, les sans-papiers et les sans-abris peuvent être membre.

Nous sommes un syndicat ouvert à tous les travailleurs et à toutes les travailleuses, peu importe si notre syndicat a la reconnaissance du droit de représentation ou non dans votre lieu de travail. Nous syndiquons les travailleurs et les travailleuses et non pas l’entreprise. Nous reconnaissons ainsi que le syndicalisme n’est pas une question de certification gouvernementale ou de reconnaissance par l’employeur, mais plutôt d’union de travailleurs et de travailleuses autour de préoccupations et d’enjeux collectifs. Parfois cela peut vouloir dire de faire la grève ou de signer un contrat de travail. Parfois cela peut vouloir dire de refuser de travailler avec des outils ou une machine dangereuse, ou refuser de suivre les directives des gérant-e-s et patron-ne-s de sorte à ce que rien n’aboutisse. Parfois cela peut vouloir dire faire de l’agitation autour d’enjeux spécifiques, revendiquer quelque chose sur un lieu de travail particulier ou à l’échelle de l’industrie.

Où sommes-nous présent-e-s ?

Depuis la fondation du SITT-IWW en 1905, nous avons reconnu le besoin de construire un véritable mouvement syndical international afin de combattre la puissance mondiale des patron-ne-s et afin de renforcir la capacité et la tendance des travailleurs et travailleuses à s’unir solidairement avec nos compagnons ouvriers indépendamment de leur région d’origine ou de leur langue.

Le SITT-IWW est présent dans plusieurs pays: Allemagne, Angleterre, Autriche, Australie, États-Unis, Norvège et certains pays d’Afrique. De plus, à l’été 2011 les branches de Vancouver, Edmonton, Toronto, Winnipeg, Ottawa-Outaouais et nous-même de Montréal-Sherbrooke avons officiellement formé un Comité d’Organisation Régional Canadien appelé CanROC  qui laissera plus de place au bilinguisme Anglais-Français au sein de la IWW et une plus grande autonomie organisationnelle par rapport au Quartier Général basé à Chicago.

Une organisation solidaire contre la répression

L’histoire de notre syndicat a été marquée par la répression étatique et patronale. C’est pourquoi il existe aujourd’hui le Comité de Défense Général. Au Canada, ce sont les wobblies de la branche d’Ottawa-Outaouais qui ont fondé et s’occupent du Local 6 de ce comité. Ce groupe de soutien est l’outil de la solidarité pan-Canadienne contre la répression et est ouvert tant aux membres qu’aux non-membres du SITT-IWW.

Les militant-e-s du Local 6 ont été actifs en soutenant les  « Seven Year Squatters » durant les manifestations contre le G-8, en soutenant le professeur de physique Denis Rancourt dans sa lutte contre l’Université d’Ottawa et en soutenant l’organisateur du syndicat des mendiants d’Ottawa, Andrew Nellis, contre la Ville d’Ottawa. Ils sont aujourd’hui en solidarité contre l’emprisonnement de l’écologiste Marie Mason à la suite d’une campagne du FBI et en solidarité avec Alexandra Svoboda qui a perdu sa jambe après avoir été brutalisée par la police du Rhode Island.

Campagne en cours : Réclame Ta Paye

Nous animons présentement une campagne de solidarité avec les travailleurs-travailleuses non syndiqué-e-s appelée Réclame Ta Paye. Si votre patron verse mal votre salaire (retards de paiement, temps de travail non payé), nous vous aiderons à faire pression sur votre employeur jusqu’à ce que vous obteniez ce qui vous revient de droit.

Devenir Membre

Vous êtes une travailleuse ou un travailleur qui souhaite pratiquer l’action directe et la solidarité syndicale par la base ? Nous cherchons des travailleurs et des travailleuses pour construire la branche locale du syndicat et pour soutenir et organiser les luttes de solidarité avec la classe ouvrière!

Pour nous aider, demander de l’aide ou avoir des informations pour devenir membre, prenez contact avec nous!