La FTQ et le CTC veulent limiter la solidarité envers le mouvement étudiant

Les directions de la FTQ et du Congrès du Travail du Canada se sont entendues pour limiter la solidarité des syndicats canadiens envers le mouvement étudiant québécois aux seuls canaux qu’ils sont en mesure de contrôler, dans l’objectif d’empêcher au maximum les « actions illégales potentielles qui violeraient la loi 78 pour supporter le mouvement étudiant« .

Lire la suite

Publicités

USA: Ça brasse dans les ports de la côte ouest

Loren Goldner, DNDF

Nous vous écrivons pour vous informer du sérieux affrontement de classe qui se déroule sur la côte nord-ouest des USA à Longview (Etat de Washington) Dans cette petite ville, une compagnie céréalière internationale EGT , possédée conjointement par trois firmes ( Bunge North America (américaine),Itochu (japonaise) et STX Pan Ocean (Coréenne), a investi 200 millions de dollars (160 millions d’euros) dans la construction d’un nouveau terminal céréalier dernier cri.

Lire la suite

Grèce: un automne de plus en plus chaud

OCL

Pendant l’été, la colère des Grecs contre le gouvernement et les instances internationales imposant les mesures de recul social sans précédent (et sans équivalent en Europe) n’a pas eu l’occasion de s’adoucir.

Le “paquet” de lois voté fin juin dans un Parlement en état de siège afin d’obtenir le versement d’une nouvelle tranche du premier prêt de 110 milliards d’euros et l’accord de principe pour un nouveau prêt de 160 milliards consécutif des effets du premier (récession donc baisse des recettes fiscale) s’est révélé aussitôt insuffisant pour les bailleurs de fonds : de nouvelles mesures ont été exigées dès le mois de juillet et à la fin de l’été, les grandes lignes étaient connues : gel des embauches et départ forcé de 30 000 fonctionnaires (dans une « réserve du travail », payés 60% du salaire pendant un an puis plus rien), création d’une taxe sur la propriété immobilière (touchant 80% des Grecs) et recouvrement de celle-ci par l’intermédiaire des factures de l’électricité, baisse des retraites supérieures à 1 200 euros par mois et abaissement du seuil d’imposition à 5 000 euros de revenus annuels (abaissé deux mois plus tôt de 12 000 à 8 000 euros par an), soit tous les bas salaires…

Lire la suite

CSST: La CSN, la FTQ et la CSD ont voté pour une réforme qui pourrait amener d’importants reculs

La FTQ, la CSN et la CSD ont donné leur accord, durant les mois de juin et juillet dernier, à une réduction drastique de l’indemnisation et à une politique visant à faire travailler les accidentés et les malades du travail le plus vite possible. Mais une fuite anonyme a provoqué une levée de boucliers dans d’autres syndicats, ce qui a amené la CSST – dont le conseil d’administration paritaire est constitué à parts égales de représentants des syndicats et du patronat- à faire marche arrière sur son projet. ERRATUM 7 NOVEMBRE: La CSST n’a pas reculé et a adopté les propositions.

Dans une décision du conseil d’administration de la CSST prise le 15 juillet 2011, et adoptée à l’unanimité, la commission a accepté de soumettre à la ministre du travail, Lise Thériault, des propositions issues principalement du rapport Camiré de décembre 2010. Ces propositions auraient eu pour effet de réduire de manière importante le droit à l’indemnisation des travailleuses et des travailleurs accidentés, en pervertissant l’objectif principal du régime d’indemnisation, la réparation des lésions professionnelles et de leurs conséquences, pour privilégier un objectif de ré-insertion le plus rapide possible sur le marché du travail. Ce changement d’objectif aurait pour but de réduire la charge financière pesant sur le patronat en matière de santé et de sécurité au travail, que le patronat trouve évidemment beaucoup trop lourde et dont il se plaint depuis longtemps.

Lire la suite

Le comité STAT lance son nouveau journal, Condition Critique

Des travailleuses et des travailleurs de la santé se sont organisés pour faire bouger les choses et viennent de lancer un tout nouveau journal, Condition critique.

Constatant à la fois la dégradation de leurs conditions de travail et l’insuffisance de la réponse de leur syndicats, ceux et celles-ci ont formé le comité STAT. Le comité STAT, « composé de travailleurs critiques et solidaires du secteur de la santé qui ressentent l’urgence de s’impliquer et de s’unir pour freiner la dégradation de leurs conditions », a pour objectif de créer un espace où les travailleuses et les travailleurs de la santé pourront s’exprimer qui favorisera la participation de toutes et tous aux nécessaires débats et actions qui devront voir le jour pour faire changer les choses dans le domaine de la santé.

Lire la suite

Steve Jobs: bon débarras !

Extraits de article11.info

iPhone, iPad, youDie

L’année dernière, une vague de suicides parmi les ouvriers de Foxconn a fait scandale – avant d’être enterrée sous des tonnes de sable et de silence. Dans les usines de cette multinationale chinoise sont assemblés iPad, iPhone et iPod. En réalité, les morts avaient commencé avant, en 2007, et ont continué par la suite (le dernier suicide certain remonte à mai dernier ; un autre ouvrier est mort en juillet dans des circonstances suspectes). Au total, une vingtaine d’employés se sont tués. Des enquêtes de diverses origines ont indiqué parmi les probables causes les rythmes de travail infernaux, le manque de relations humaines à l’intérieur de l’usine et les pressions psychologiques émanant du management. Quelquefois, c’est même allé bien plus loin que des pressions psychologiques : le 26 juillet 2009, un salarié de 25 ans dénommé Sun Danyong, s’est jeté dans le vide après avoir subi un passage à tabac par une équipe de nervis de l’entreprise. Sun était soupçonné d’avoir volé ou perdu un prototype d’iPhone. Quelles solutions a adopté Foxconn pour prévenir de telles tragédies ? Eh bien, l’usine a notamment installé des « filets anti-suicide ».

Ces coulisses du monde Apple n’attirent pas beaucoup l’attention, en comparaison de la mort de ce crotté de Steve Jobs ou de pseudo-événements comme l’ouverture, dans la très centrale via Rizzoli de Bologne, du plus grand Apple Store italien. À cette occasion, des gens ont passé la nuit dans la rue afin de pouvoir entrer dans le temple. Ceux-là ne savent rien du mariage de travail et de mort en amont de la marque qu’ils vénèrent. Dans le capitalisme, mettre la plus grande distance possible entre l’ « amont » et « l’aval » est l’opération idéologique par excellence.

Grève contre un concessionnaire privé à l’hôpital Sainte-Justine

CSN

Hier, à 11 h, les 35 salarié-es du casse-croûte au CHU Sainte-Justine, géré par le groupe Compass, ont déclenché une grève générale illimitée en réponse à leur employeur qui souhaite faire reculer leurs conditions de travail sur plusieurs aspects.

Pour le président du Syndicat national des employé-es du CHU Sainte-Justine, représentant quelque 1950 travailleuses et travailleurs de l’établissement, Gilles Charrois, cette bataille devenait inévitable face au peu de flexibilité dont fait preuve l’employeur à la table de négociation. « Nous portons, somme toute, peu de demandes d’amélioration. L’essentiel pour nous est de préserver nos conditions de travail, notre convention collective, fruit du travail que nous avons abattu au fil des 40 dernières années. »

Lire la suite